• La chambre d'hôtel...

                                      
                                                     (Edward Hopper - Hotel room)

    Quel étrange moment celui de l'ouverture de la chambre que l'on ne connaît pas, une clé, la lumière et surtout le lit...
    Quel destin que celui d'être le lit d'une chambre d'hôtel, tout ce que vivent ces lits, quelle épaisse et odorante histoire...

    C'est chaque fois  le même refrain qui colle à la peau du nomade, du voyageur, du travailleur qui s'en va loin du nid pour quelques temps ...
    Défaire pour bientôt refaire ses valises, pendre ses tailleurs bien comme il faut dans l'armoire, poser sa trousse de toilette dans la salle de bain près du gros peignoir douillet qui tente vainement de  rappeler le soleil ou la douceur du chez soi qui pourtant semble si loin... 

    Partir et revenir tard,  toujours très tard pour  retrouver cet espace immense et impersonnel, ce grand lit froid, trop froid...
    Penser alors à la chaleur de l'aimé pour combler le vide de l'absence et pour que se dessine un sourire sur mes lèvres...
    Décidément, je hais les hôtels, surtout quand ils sont loin de toi...



  • Commentaires

    1
    Vendredi 3 Février 2006 à 18:06
    Tu vois ...
    ... c'est tout le mal que je pense de toi quand je suis loin... Et je crois qu'il y a beaucoup de nomades qui comme moi, se meurent loin de leur oasis... Je te hais!
    2
    Vendredi 3 Février 2006 à 18:09
    Vespérales
    salutations, SAS. Il est beau, ce texte :-)
    3
    Vendredi 3 Février 2006 à 18:16
    Cosmic Dancer
    Merci pour ton passage et pour ton mot! Bien à toi.
    4
    Vendredi 3 Février 2006 à 18:24
    Bonjour ma Sas
    je viens te faire un calin... C'est beau ce que tu écris. Je suis toute triste pour toi...pour les fois où tu dois être loin, toute seule, malgré la foule... je connais... maintenant chaque fois que tu partiras, tu auras quelqu'un de plus qui pense à toi avec tendresse... il est si beau ton sourire... Bisou doux.
    5
    Vendredi 3 Février 2006 à 18:30
    Lady Louve, tes mots..
    ... sont doux comme toujours et merci pour le calin, j'adore les calins! Quand aux départs, je me dis chaque fois pour me consoler un peu .. qu'il faut partir pour mieux revenir!... Bon week end à toi, et toute ma tendresse.
    6
    Vendredi 3 Février 2006 à 18:37
    Bon weekend
    à toi aussi ma belle auprès de ton amour... XX
    7
    Vendredi 3 Février 2006 à 19:01
    chambres vides
    chambres d'hôtel ou d'ailleurs, espaces inconnus, nus, habitables mais jamais habités...Et pourtant ces espaces laissent parfois des souvenirs.
    8
    Vendredi 3 Février 2006 à 19:27
    coucou
    je comprends... moi non plus jaime pas les hotels remarque je naime pas mon lit sans luii tout court... jai pris la mauvaise habitude de m'endormir dans ses bras... je l'aime trop il me manque quand il n'est pas dans mes draps pres de moi... bonne nuit quand meme et a bientot :)
    9
    Samedi 4 Février 2006 à 09:39
    L'hotel
    un hotel en amoureux est un délice, un hotel en solitaire est un supplice bis
    10
    Samedi 4 Février 2006 à 11:40
    vu sous cet angle
    j'aime les hotels...je suis un Nomad ds la peau...un voyageur solitaire...émotions differentes pour scenes identique...bises a toi
    11
    Samedi 4 Février 2006 à 22:21
    beaucoup
    de mélancolie et de tristesse dans ce texte, Sas...Emouvant et troublant comme tu sais l'écrire...
    12
    Lundi 6 Février 2006 à 11:17
    Ombres...
    Oui, l'atmosphère d'un endroit se traduit par la déco et la chaleur que tu y places, malheureusement les hôtels indépendamment de l'endroit ou ils se situent, une fois la porte de la chambre close, te ramènent à un monde impersonnel que j'ai en horreur. Pire encore lorsqu'on s'y trouve pour bosser...Brrr...
    13
    Lundi 6 Février 2006 à 11:21
    Nesta
    Etant issue d'une famille de nomade, et très petite ayant passé pas mal de temps entre avions et hôtels, c'est la raison pour laquelle je les fuis aujourd'hui, mais à chacun son expérience et heureusement que tout le monde ne pense pas comme moi, ce serait la faillite du tourisme!!!! Bises à toi et merci d'être passé!
    14
    Lundi 6 Février 2006 à 11:23
    Merci Volcane, Roserouge...
    pour votre passage et vos mots! Pat... c'est sur qu'à deux, ça change beaucoup l'ambiance! Je vous embrasse fort tous les trois! Sas
    15
    Lundi 6 Février 2006 à 11:24
    Bonjour Sas
    un petit mot en passant. Je trouve toujours ici des textes émouvants et celui ci ne déroge pas à la règle, il est mélancolique, mais j'y sens pourtant une très forte touche d'amour à la fin...
    16
    Lundi 6 Février 2006 à 13:02
    Toula ...
    ... Merci, et pour la fin du texte... Pour reprendre Edith Piaf: Sans amour on est rien du tout...'
    17
    Mardi 7 Février 2006 à 15:33
    je viens refaire un...
    tour dans la chambre pour voir si tout est rangé lol gros bisous
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :