• Aux oiseaux bléssés...

    Cette chanson de Bernard Lavilliers s'appelle Betty mais elle  aurait pu être pour une autre, il y a tellement semble t'il de femmes blessées...

    Ce texte, comme toutes les chansons de Lavilliers d'ailleurs est beau et j'avais envie de le publier.

     Alors.... aux oiseaux bléssés...



                                         (Edward Hopper)

    Tu n'as pas sommeil
    Tu fumes et tu veilles
    T'es toute écorchée
    T'es comme un chat triste
    Perdu sur la liste
    Des objets trouvés
    La nuit carcérale
    Tombant sur les dalles
    Et ce lit glacé
    Aller et venir
    Soleil et sourire
    Sont d'l'autre coté

    Ces murs, ces grillages
    Ces portes et ces cages
    Ces couloirs, ces clés
    Cette solitude
    Si dure et si rude
    Qu'on peut la toucher
    Ce rayon de lune
    Sur le sol allume
    Visage oublié
    De celui que t'aimes
    Qui tire sur sa chaîne
    Comme un loup blessé

    Betty faut pas craquer
    Betty faut pas plonger
    Je sais, ils t'on couchée là
    Et puis ils ont fermé leurs barreaux d'acier

    Betty faut pas pleurer
    Betty faut pas trembler
    Je sais, tu vas rester là
    T'aimerais plus t'réveiller, plus jamais rêver

    Je te dis je t'aime
    Dans ce court poème
    Dans ce long baiser
    Tu es ma frangine
    Juste une féminine
    Que j'avais rimée
    Je te donne ma force
    Mes mots et mes notes
    Pour te réchauffer
    Je hais la morale
    Les prisons centrales
    Les maisons d'arrêt

    Je n'ai pas sommeil
    Je fume et je veille
    Et j'ai composé
    Une chanson d'amour
    Une chanson secours
    Pour l'autre côté
    Pour ceux que l'on jette
    Dans les oubliettes
    Dans l'obscurité
    Pendant qu'les gens dorment
    Au fond du conforme
    Sans se réveiller

    Betty faut pas craquer
    Betty faut pas plonger
    Je sais, ils t'ont couchée là
    Et puis ils ont fermé leurs barreaux d'acier

    Betty faut pas pleurer
    Betty faut pas trembler
    Tu sais, on s'retrouvera, là
    Ailleurs, en plein soleil ...


  • Commentaires

    1
    Mardi 7 Février 2006 à 17:51
    Tj Parler !!!!!!
    Des mots pour rechauffer le coeur des femmes et des hommes. Pour dire que l'on est pas des machines, que l'on a le droit de pleurer, d'avoir des emotions , le tout c'est d'en parler!!!!!! quel est ce monde apologie de la jeunesse et de la rentabilité!!!! gros bisoux
    2
    Mardi 7 Février 2006 à 17:56
    Oui comme...
    tu dis Pat! En réalité en publiant ce texte, je pensais à la tristesse de Witko au travers de ses textes, à celle de Louve parfois et à beaucoup d'autres sur qui je tombe aux hazards de mes lectures sur les blogs... Je t'embrasse!
    3
    Mardi 7 Février 2006 à 17:59
    Et puis j'adore ...
    les textes de Lavilliers, on parle peu de lui mais c'est le digne fils de Corto Maltese et de Cesaria Evora pour moi, aventurier de notre époque, personnage haut en couleur et aux musiques chaudes...
    4
    Mardi 7 Février 2006 à 18:00
    Ma Sas
    Tu es adorable ma chérie. J'ai entendu...Merci.
    5
    Mardi 7 Février 2006 à 18:01
    Mais ce fut...
    ...un plaisir! Je t'embrasse.
    6
    Mardi 7 Février 2006 à 18:02
    sas
    Tu as raison une apparance de dur sous une carapace de sensibilité. Bas les masques ...
    7
    Mardi 7 Février 2006 à 18:03
    Hello ma louve
    Hello Louve , c'est trés joli le post de SAS
    8
    Mardi 7 Février 2006 à 18:07
    Coucou mon Pat
    oui c'est plein de sensibilité et de chaleur... on la reconnait bien ... je la soupçonne d'ailleurs d'être un peu magicienne pour savoir si bien lire les coeurs... Bisous à vous deux.
    9
    Mardi 7 Février 2006 à 18:09
    Je ne porte ...
    ... pas de masques en Europe Pat, jamais. J'en portais seulement lorsque j'étais sur des zones de conflits pour me protéger et par instinct de survie.... et ça fait quelques temps déjà que je ne suis plus en danger. Bises....
    10
    Mardi 7 Février 2006 à 18:10
    Enfin...
    ... je crois...
    11
    Mardi 7 Février 2006 à 18:27
    je voulais
    je voulais dire via bas les masques c'est de nous laissez allez a nos emotions ( nous les hommes )au lieu de vouloir joué au dur bis
    12
    Mardi 7 Février 2006 à 18:37
    Sorry Pat...
    ...Oui, et pourtant ça vous va si bien de vous laisser aller un peu au vent des émotions, on ne vous en aime que plus!
    13
    Mardi 7 Février 2006 à 20:47
    Sas
    La aussi beaucoup de lecture et de la belle je vais visiter en profondeur ...
    14
    Mercredi 8 Février 2006 à 11:14
    Hello Sas
    je ne me souvenais plus de cette chanson, et ce sont des mots absolument parfaits pour soutenir les femmes...
    15
    Mercredi 8 Février 2006 à 11:17
    Merci Toula...
    ... Lavilliers c'est un monde à part, un poète des bas fonds, un poisson qui se fond dans tous les mondes, un humaniste... A plus.
    16
    Mercredi 8 Février 2006 à 11:22
    super....
    une fan de lavillier moi ca fait 30 ans que je le suis et sa reste un artiste rares
    17
    Mercredi 8 Février 2006 à 11:34
    Bruscu...
    ... rare, oui je crois que c'est le mot juste. Merci d'être passé!
    18
    Mercredi 8 Février 2006 à 23:02
    nostalgie
    J'avais le 33 tour il y a une vingtaine d'année et j'aimais écouter cette chanson. Merci de nous l'a rappeler.
    19
    Jeudi 9 Février 2006 à 12:33
    Je ne
    Connaissais pas cette chanson. Elle est vraiment magnifique. Bises a toi.
    20
    MINA
    Vendredi 10 Février 2006 à 09:39
    joli texte
    Ha Lavilliers ! toute une époque et surtout une voix... gros bisous, Bon Week et A+
    21
    Samedi 25 Février 2006 à 14:01
    Hello.....
    Mille merci pour ton passage sur mon blog, et effectivement les images sont de ma region, et oui, elle est chouette ma region, et en toutes saisons...... Bon wk
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :